LOSC – Mercato : le calcul risqué de Gérard Lopez pour sauver le club

By julien.demets Alors que la DNCG lui aurait réclamé 25 millions d’euros avant la fin du mercato, le LOSC est passé outre cette recommandation. La fuite des talents est reportée au moins de juin.

Entre les rumeurs qui circulent et l’attitude du LOSC au mercato, il y a comme un écart. Alors que la DNCG aurait réclamé au président lillois Gérard Lopez de trouver 25 millions d’euros avant le 31 janvier, les Dogues se sont finalement contentés du départ de Martin Terrier à l’OL pour 11 M€ et n’ont vendu aucun autre joueur.

Éviter la Ligue 2, vendre avant le 30 juin

En conférence de presse, l’entraîneur Christophe Galtier a dévoilé le pourquoi de cette stratégie : priorité est donnée au maintien en Ligue 1. Un calcul risqué mais cohérent que Yann Fossurier, journaliste pour France 3 Hauts-de-France, a tenté d’expliquer sur Twitter. Comme le rappelle notre confère, une relégation en Ligue 2 aurait des conséquences tout aussi désastreuses pour les finances des Dogues.

Mieux vaut donc essayer de sauver le club sur le plan sportif avant, pour les dirigeants, de se refaire la cerise avant le 30 juin, date de clôture de l’exercice financier. C’est- ce moment-là, donc, que certains éléments comme Ibrahim Amadou devraient plier bagages.

Blague à part, l’exercice comptable se termine le 30 juin. Si le LOSC a de quoi tenir en tréso, il peut vendre en juin à l’ouverture du mercato d’été. Avec une idée + précise des recettes de droits TV.

— Yann Fossurier (@YannFossurier) 31 janvier 2018

disons que s’ils sont relégués sportivement, ils coulent, c’est mort. Financièrement, il ont encore des actifs monétisables pour sauver les meubles au printemps. Tout repose après sur la trésorerie.

— Yann Fossurier (@YannFossurier) 31 janvier 2018

Sylvain Opair

Lire la suite

De: LOSC – Mercato : le calcul risqué de Gérard Lopez pour sauver le club